Le collectif

Fin 2010, la propriétaire de la célèbre salle de spectacle tourangelle du Bateau Ivre annonce sa retraite et la mise en vente de la salle. Un collectif de citoyens se monte et décide de ne pas laisser vendre cette salle située au cœur de la ville à des promoteurs immobiliers. Une association « Ohé du Bateau » est créée et lance un appel à la population tourangelle pour racheter la salle.

 

Le collectif a vite été rejoint par des acteurs culturels locaux, mais aussi des philosophes, des économistes, qui ont balayé de suite la notion d’utopie pour travailler à ce projet artistique et citoyen, qui serait un modèle du genre

Le collectif a rapidement décidé qu’il fallait travailler sur deux étapes / structures différentes : l’une pour l’achat immobilier, l’autre pour le projet artistique et sa pérennité.

Le combat que mène le collectif est de l’ordre aussi de la résistance citoyenne. La culture et le spectacle vivant sont de plus en plus malmenés, délaissés par les pouvoirs publics. Nous voulons prouver que des solutions citoyennes sont à inventer, que s’ouvrent devant nous tous les champs du possible, que dans une société dont on pointe du doigt l’individualisme, les actions participatives, la convivialité et le partage ont toujours droit de cité.