Le résumé d’Ohé

2011-2016, cinq année déjà … il nous a semblé important de faire un petit point sur le chemin parcouru depuis la création de l’association.

vente de la salle. Un collectif de citoyens se monte et décide de ne pas laisser vendre cette salle située au cœur de la ville à des promoteurs immobiliers. Une association « Ohé du Bateau » est créée et lance un appel à la population tourangelle pour racheter cette salle. En moins d’un mois, près de 130 000 € de chèques sont récupérés en promesses de don. Face à cette mobilisation populaire, le Maire de l’époque M. Jean Germain annonce qu’il va faire acheter le Bateau Ivre par la ville de Tours pour « le mettre sous cloche et ensuite le louer à l’association à un prix symbolique ».Collectif Ohe du Bateau

En 2012, c’est finalement la SEMIVIT, société d’économie mixte dépendant principalement de la Mairie, qui rachète la salle. Elle propose la location du lieu avec un loyer élevé (6 500€ par mois) et les frais de rénovation à la charge de l’association… Le projet ne peut pas être viable économiquement dans de telles conditions et l’association s’évertue à le faire comprendre à travers différents dossiers et plans de financement.

L’association créée également « La Distillerie Culturelle » qui préfigure le fonctionnement et l’originalité du projet culturel envisagé par Ohé du Bateau : une salle de spectacle de 300 spectateurs, accessible à toutes les associations et compagnies, ouverte à tous les arts, gérée sous une forme coopérative avec l’implication des sociétaires au sein de « Laboratoires ».

En 2013, a lieu une première « Distillation » qui connaît un grand succès (50 spectacles, 4000 spectateurs sur 2 jours). A cette occasion, 18 plasticiens tourangeaux s’associent et créent une nouvelle façade pour le Bateau Ivre, un geste artistique symboliquement fort. La négociation est toujours bloquée, le Maire ne veut plus faire avancer le dossier…

38 23 1819
Distillerie Culturelle – Octobre 2013 © Benjamin Dubuis

Reportage sur la distillerie du magazine CulturZ – Décembre 2013

En 2014, le nouveau Maire Serge Babary après réflexion décide de ne pas investir dans cette salle et dans ce projet culturel. Il n’autorise pas une seconde Distillation : l’association avait pourtant élaboré un weekend (Octobre 2015) au Bateau Ivre autour de l’image et du Cinéma. Tout cela tombe à l’eau.


Remise du quatrième dossier de reprise au Maire de Tours – La chaine Humaine rassemble environ 500 personnes – Décembre 2014

33 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 201440 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 201446 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 201449 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 201457 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 201462 - Ohe du Bateau - Chaine Humaine - 06122014 © Benjamin Dubuis 2014

2015 –  La Semivit souhaite vendre – Vote du rachat participatif

Fin 2015, la SEMIVIT désire vendre le Bateau ivre et propose à l’association Ohé du Bateau d’émettre une offre d’achat prioritaire avant le 15 Avril 2016. Notre Assemblé Générale a voté le rachat participatif.

20 Février au 10 Avril 2016


L‘association Ohé du Bateau lance une  souscription e afin de racheter cette salle de spectacles et avec pour objectif de la rouvrir.  6000 parts sociales sont mises en vente . En un temps record, le collectif réussit à collecter la somme de 270.000 € plus 100.000 € de promesse d’achat de part de la Région Centre.

Lors de l’Assemblée Générale du 20 juin 2016, suite à la presentation de l’étude de faisabilité, les futurs sociétaires décident de voter pour une offre d’achat à la SEMIVIT entre 250 000  et 300.000 €


24 Juin 2016 : Offre d’achat acceptée


La SEMIVIT accepte l’offre d’achat du collectif de 270 000 €

La SEMIVIT vote la vente du Bateau à Ohé

 

17 Octobre 2016 : Bienvenue à la SCIC Ohé!


Le lundi 17 Octobre 2016 restera une date importante dans l’histoire du collectif Ohé du Bateau avec la transformation de l’association, qui a porté le projet depuis 2010, en Société Coopérative d’Intérêt Collectif SCIC Ohé!

Une situation unique en France, car elle devient la plus grande coopérative culturelle du type, dotée de ses 1541 premiers sociétaires (1415 Citoyens, 116 Associations, 32 entreprises et 1 Collectivité).

Les premiers adminsitrateurs sont élus par les 562 sociétaires présents

17-ag-scic-ohe-collectif-ohe-du-bateau-format-1000-px

08 Décembre 2016 – Signature du compromis de vente

3-signature-compromis-ohe-semivit-09122016-benjamin-dubuis-scic-ohe-2016-format-web