Lecture en cours :

Réunion publique du 15 décembre 2010 – Compt...

Réunion publique du 15 décembre 2010 – Compte rendu

A 18h30, le collectif commence à se rassembler devant la porte Z de la Fac des Tanneurs. Un peu fébrile : cette première étape est d’importance….Direction amphi 2. On commence à installer le matériel de présentation. A 19h, les personnes rentrent au compte-goutte. C’est compter sans le quart d’heure tourangeau. A 19h15, l’amphi est plein. Environ 150 personnes. Les membres du collectif présents se présentent à tour de rôle, puis Franck attaque la présentation générale : la genèse du collectif, la façon dont il s’est organisé pour travailler, les nombreux rendez-vous pris avec les politiques, dont celui avec la Région au cours duquel Carole Canette, vice-présidente en charge de la culture, a écouté avec grand intérêt notre choix de la SCIC, qui s’inscrit dans des lignes budgétaires concernant l’économie sociale et solidaire. La première question du public concerne bien sûr le prix d’achat du Bateau : 600 000€ à la vente, plus les travaux, en gros, il faut compter 1M d’€. Plus les frais de fonctionnement d’une année : la même somme. Bob dévoile alors le projet culturel (en ligne), avant qu’Hugues explicite, de façon claire et limpide, ce qu’est une SCIC, le pourquoi d’une association en amont, la différence entre dons et parts. Il rappelle que nous sommes parfaitement épaulés dans ce montage, puisque nous ont rejoints deux experts-comptables, un notaire, ainsi que M. Francesco, directeur régional des SCOP, qui suivra le dossier jusqu’à sa réalisation finale. Les questions de l’auditoire – très attentif – sont celles (avec les réponses) que vous trouverez dans la FAQ en ligne : prix, échéances, déductions fiscales, etc. Sont remis à la fin des bons d’engagement de soutien à l’association et des promesses pour la SCIC (téléchargeables sur ce site). L’échéance est claire : le 15 janvier. Maintenant que le collectif s’est organisé juridiquement, a mis en place un projet sous-tendu par une éthique mûrement réfléchie, une autre phase du travail commence : la recherche d’investisseurs. A 21h, la réunion se termine, et l’on se retrouve tous pour un verre de l’amitié devant la salle Thélème. Il fait un froid glacial, mais le collectif est heureux, un peu exalté même ! Outre la satisfaction d’un travail acharné de deux mois restitué avec clarté, on ressent tous cette fraternité qui s’est créée dans ce projet « d’entreprendre autrement ». Cerise sur le gâteau : une mini-tempête de neige de quelques minutes, d’une irréelle beauté…

Quelques images de la réunion en live…


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *