Lecture en cours :

Ohé ! Labo comptable

Ohé ! Labo comptable

Synthese compte d’exploitation
Etude réalisée par ADEXIAL Sophie CHANSON

Les investissements = 520 680 €
– 412 680 € pour les travaux intérieurs (démolition, mise aux normes, accessibilité, salle,…)
– 108 000 € pour l’équipement de la salle (technique, informatique, bar,…)
Remarque concernant les travaux intérieurs : nous attendons des éléments plus précis, notamment sur la nature des travaux pris en charge par la SEMIVIT afin de réévaluer au plus justes les travaux à réaliser par la SCIC.
Les ressources : 540 680 €
– Apport en capital : 200 000 €
– Souscription d’emprunts bancaires : 170 680 €
– Subventions d’investissement (collectivités, état, fondations,…) : 170 000 €
Remarques : à ce jour 120 000 € de promesses ont été faites mais restent à « revalider » auprès des futurs associés. Egalement, 20 000 € sont prévus pour le lancement de l’activité (fond de roulement).
Remarques générales :
– Les investissements initiaux nécessitent d’importants apports de capitaux pour la SCIC.
– L’activité dégage suffisamment de trésorerie pour rembourser son emprunt.
– Le fonctionnement de la structure nécessite le soutien des collectivités publiques
L’activité sur 3 ans :
– Les spectacles pluridisciplinaires
o programmation de 10 à 30 spectacles par an achetés 2200 à 2800 € HT en moyenne
o prix des places à 12 € en moyenne sur un remplissage moyen de 240 spectateurs.
– Les cafés spectacles / 1 à 2 artistes maximum sur scène :
o programmation de 30 à 60 cafés spectacles par an achetés de 300 à 400 € HT
o prix des places à 5€ en moyenne sur un remplissage moyen de 80 spectateurs
– Les locations du lieu selon une grille tarifaire précise de 50 à 950 € HT selon le type de demandeurs et les conditions d’utilisation.
– Le bar : taux de marge à 65% sur un lieu ouvert 5 jours par semaine.
– L’équipe salariée : charges de personnel de 66 000 à 89115 € par an avec 1 directeur administratif, 1 régisseur général et 1 à 2 salariés à l’accueil/bar.
– Subvention de fonctionnement : sollicitation de la ville de Tours, du Conseil Général d’Indre-et-Loire et de la Région Centre pour un total de 100 000 à 105 000 € par an.

Dossier à télécharger ici


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *