Lecture en cours :

AG Ohé du Bateau : une distillerie culturelle (CR)...

AG Ohé du Bateau : une distillerie culturelle (CR)

Compte rendu de l’assemblée générale de l’association Ohé du Bateau du 25 juin 2012. La future SCIC Ohé ! : une distillerie culturelle !

Rapport d’activité de l’association – Retour sur 21 mois de travail du collectif – Point sur de la méthodologie du collectif – Les prochaines dates à retenir – Rapport financier de l’association – Débats et questions/réponses

Présents membres du CA : Marie LANSADE, Ludovic EVELIN, Franck MOUGET, Gérard KERYJAOUËN, Pascal ROBERT , Claude BOURDIN, Kevin TURPEAU, Laurent POLISSET, Christophe DUPIN , Hugues BARBOTIN, Lola LEMETTRe, Christine LAFFONT-DESCHESNE, Jacky CARPY, Anne FORET, Anthony FLEURY, Phil SIMON, Virginie BEAUME.

Rapport d’activité de l’association
Retour sur 21 mois de travail du collectif.
L’historique du projet de reprise du Bateau Ivre par l’association Ohé du Bateau est retracé : de la première rencontre avec Jean Germain en septembre 2010, donnant lieu à une proposition de rachat du Bateau Ivre par la SEMIVIT, au dépôt du dossier de présentation du projet du Nouveau Bateau en mars 2012.
Rappel des multiples échanges entre Ohé du Bateau et les forces en puissance (élus, SEMIVIT, Mairie, collectivités…) sur plusieurs points du dossier à préciser. Il reste à trouver un terrain d’entente sur :
– le loyer, s’élevant à 6666 € / mois et initialement annoncé comme étant un ‘’loyer à faible montant’’ par Jean Germain.
– le type de bail : proposition de bail emphytéotique par le collectif (offrant plus de garanties de préserver le Bateau comme lieu du patrimoine culturel), contre une proposition de bail commercial par la SEMIVIT.

Point sur de la méthodologie du collectif qui a fait le choix de travailler en ‘’Laboratoires’, groupes de travail composés de membres du collectif et de professionnels apportant leur expertise et conseils :
– Labo Exploitation (sur le compte d’exploitation et les budgets prévisionnels)
– Labo Travaux (sur le projet de réaménagement des locaux)
– Labo Projet Culturel (sur l’établissement du projet dans son ensemble)
– Labo Communication (diffusion de l’information entre les labos et vers l’extérieur).
– Labo Immobilier

Invitation à consulter l’ensemble du dossier, réel outil de travail garant du bien fondé du projet déposé sur le www.ohedubateau.com

Les négociations entre Ohé du Bateau et la SEMIVIT sont toujours en cours, il faut préciser ici que 2 logiques s’affrontent : celle de la SEMIVIT qui investit à condition d’un retour sur investissement et celle du collectif qui propose une autre façon d’inventer la culture dans une démarche coopérative et innovante, relevant de l’économie sociale et solidaire.
A ce jour, le collectif fait appel à tous, citoyens, artistes, structures, élus … pour envisager collectivement cette distillerie culturelle que pourrait être le Nouveau Bato.

Les prochaines dates à retenir :
3-07 : le dossier innovation sociale déposé par le collectif sera voté ou non par la Région
9-07 : le conseil municipal vote les garanties d’achat / d’emprunt et de bail
12-07 : rencontre avec François BONNEAU, président de la Région Centre.

Rapport financier de l’association
CHEQUES NON ENCAISSES :
SCIC 43200.00
ASSOCIATION 14363.00
CHQ NON ATTRIBUES 352.00 (pas de bons d’adhésion, t-shirts, badges)
TOTAL 57915.00

DEPENSES AVANT OUVERTURE DU COMPTE BANCAIRE :
FRAIS ENVOIS CONVOCATIONS, RETOURS BONS, ETC 185.00
FRAIS AG) 90.00
FABRICATION TSHIRTS CHERRIER 485.00
SOUS-TOTAL 760.00

COMPTE BANCAIRE :
REMISE ESPECES 785.00
ASSURANCE MAIF 185.00
IMPRESSION DOSSIERS 585.00
SOUS-TOTAL 770.00

BILAN :
Nous avons financé 1530.00€ uniquement avec les espèces (vente des tshirts et des badges, etc) – aucun chèque n’a été encaissé.
Il reste une facture Photoscan à payer de 44.72€) et le remboursement des frais d’impression des dossiers avancés.

Le rapport financier et le rapport d’activité sont adoptés à l’unanimité moins une abstention.
Le rapport moral est adopté à l’unanimité.
Une assemblée générale est prévue pour ’élection du CA en septembre avec l’ensemble des adhérents.

Débats et questions/réponses :

– ‘‘qui d des travaux’’ : le collectif explique qu’il y a en réalité deux proposition de travaux: une proposition avec un coût minimum qui permettrait d’ouvrir rapidement en ayant procédé aux aménagements minimum (autour de 580000€). Il a été également fait une proposition avec un aménagement idéal qui dépasserait le million d’€.

– ‘’qu’en est-il de Kangouroute’ ? : en tant que locataire du Bateau, il reste donc dans la boucle en tant que tel.

– Intervention de Josette Blanchet, élue de la majorité. Elle rappelle que la ténacité du collectif a permis le rachat du Bateau par la SEMIVIT dont le CA est composé en majorité par les élus et la Mairie de Tours. Politiquement, la SEMIVIT appartient à la majorité de la Ville. Elle souligne le fait qu’il est nécessaire de trouver aussi d’autres formes de financement, qu’il faut aller encore plus loin dans la recherche de formes juridique. Il faut associer aussi le ministère de la culture, le ministère de la jeunesse et de la vie associative.

– Jean Patrick Gille réaffirme son soutien, suggère d’aller puiser des financements au niveau de la caisse des dépôts, l’ESS et le ministère de la culture.

– Sur le contexte social et la situation du Bateau dans le quartier : est rappelé le vide créé par la fin des centres sociaux-culturels (SAMIRA). Le bateau est à voir comme une passerelle entre les quartiers Sanitas et Velpeau. Il faut intégrer au projet les populations des quartiers.

– Est de nouveau saluée la ténacité du collectif et est déploré le fait qu’il ait manqué de réponses de la part de la SEMIVIT sur des questions de fond.

– Proposition d’organiser un concert ou action de soutien pour intégrer / impliquer les artistes au projet, sensibiliser le monde culturel. On se rappelle de la proposition de Jean-Marie Lardeau de réalisation d’un CD de poèmes autour du Bateau Ivre.

– Il faut imaginer des temps de réflexion collective : il faut faire bouillonner cette distillerie culturelle que nous sommes en train d’inventer.

– Suggestion d’aller voir du côté de l’agglo Tours +, déjà rencontrée mais approfondir sur leur compétences en matière d’équipement,

– Suggestion d’aller voir du côté des fonds européens : il est encore un peu tôt, le dossier n’étant encore qu’à l’état de projet.

– Faire participer les chantiers d’insertion sur les travaux.

Séance levée à 20h30, les discussions et débats se poursuivent de manière informelle.


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *