Lecture en cours :

Liste des 22 candidats au premier CA de la Coopéra...

Liste des 22 candidats au premier CA de la Coopérative SCIC Ohé!

Vous trouverez ci-dessous la liste des 24 premiers candidats au premier Conseil d’Administration de la Coopérative SCIC Ohé!

Certaines fiches seront mise a jours dans les prochaines heures .
Merci de votre compréhension.

f-bazola-03-16

François Bazola
57 ans
15 rue des tanneurs – 37000 Tours
Directeur Artistique de l’Ensemble Consonance

Madame, Monsieur,

Membre de l’association « Ohé du Bateau » depuis plusieurs années, j’ai eu le plaisir de m’impliquer régulièrement dans les actions menées par l’association et notamment dans l’organisation et la réalisation de la première distillerie d’octobre 2013.

Chanteur lyrique intermittent du spectacle, je dirige l’ensemble Consonance que j’ai créé en 2011. Nous défendons, notamment, le répertoire baroque, dans une vision fédératrice et ouverte de cette musique souvent considérée comme réservée à une élite, en témoignent nos collaborations avec la danse hip-hop (projet Face à Face avec la Cie X-press), les élèves des collèges, lycées, étudiants du Conservatoire etc…

A l’occasion de la 1ère distillerie,j’ai pu réunir un certain nombre de collègues issus de la musique dite « savante » afin d’investir la salle du Bateau-Ivre qui résonna pour l’occasion fort bien à des répertoires et des esthétiques encore inconnus dans ces murs.

Musicien souvent en recherche de lieux de répétition et/ou de diffusion sur Tours, le Bateau-Ivre rénové représentera un formidable outil en terme de jauge et de localisation, lieu susceptible d’accueillir et de faire partager une diversité culturelle et artistique dont la ville peut se prévaloir à juste titre mais qui ne trouve pas, à ce jour, l’écrin pour la faire enfin vivre.

Je me porte donc candidat à un poste d’administrateur (collège associations et compagnies) à l’occasion de l’élection du Conseil d’Administration de la SCIC Ohé !

Solidairement et cordialement

François Bazola

jmlardeau
Jean Marie Lardeau

76 ans
18 rue Jules Grévy – 37000 TOURS
Je suis convaincu qu’il est plus nécessaire que jamais de développer ce qui fait lien entre les citoyens, et que la culture est l’affaire de tous et non pas le privilège de quelques uns.

Le projet de SCIC Ohe repose clairement sur les mêmes convictions et m’apparaît comme un outil privilégié pour leur mise en œuvre.

Je rajouterais, sur le plan pratique, que l’agglomération tourangelle manque d’équipements culturels de jauge moyenne et que la salle du Bateau correspond à un réel besoin.

L’association du Théâtre du Nuage distrait partage cette analyse.
C’est donc en tant que représentant de cette dernière que je souhaite participer au fonctionnement de la SCIC et présenter ma candidature à son Conseil d’administration.

Cette candidature est d’ailleurs cohérente avec l’engagement de l’association et avec mon propre engagement dans le fonctionnement de l’Association Ohé du bateau.

  • Jean-Marie LARDEAU

bernard-balmes
Bernard Balmes
68 ans
38 rue du Docteur Forunier – 37000 Tours
Retraité de la Caisse d’Allocation Familiale
Trésorier de l’association Ohé du Bateau

Bonjour à toute et à tous,

Je ne suis pas un « historique » et pourtant j’ai l’impression de vivre l’aventure du Bateau Ivre depuis fort longtemps.

Habitant du quartier Velpeau et à la retraite (de la Caisse d’Allocations familiales) je suis venu au Bato pour voir… Et j’ai vu !….Et j’ai compris tout l’intérêt, toute l’intensité de cette conquête/reconquête d’un équipement mythique, chargé de souvenirs et d’émotion pour de nombreux tourangeaux, toutes générations et origines confondues.

Le principe – et la réalité – de la Distillerie culturelle, appuyée sur des Labos à géométrie variable en fonction des besoins, m’a totalement séduit.

Je me suis aussi laissé emporter par l’énergie d’un groupe moteur représentant la diversité citoyenne et professionnelle locale.

En accord avec la décision de transformer l’association Ohé du Bateau en SCIC Ohé ! j’envisage de rempiler et me présente donc à l’élection du Conseil d’Administration du lundi 17 octobre 2016

Julien Beauvais
22 ans
5 allée Joseph Jaunay – 37540 SAINT CYR SUR LOIRE

En vu de la prochaine Assemblé Générale fondatrice de la Coopérative Ohé, j’ai le plaisir d’annoncer ma candidature au conseil d’administration de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif Ohé.

Dynamique, persévèrent, rigoureux, capable de m’adapter facilement et dote d’un bon sens relationnel, je veut m’investir et collaborer au sein de la coopérative pour reprendre et continuer les activités culturelles et artistiques au Bateau Ivre.

Membre de Ohé du Bateau depuis plus d’un an, j’ai suivit et participé à la levé de fond pour le rachat du bateau, notamment en créent et hébergent à titre gracieux le site Internet dédié et en participant à sa maintenance mais aussi en mettant mes compétence et mon temps libre au service de l’association tout au long de mon adhésion.

Aujourd’hui je souhaite renouveler et renforcer encore plus mon engagement pour le BateauIvre, pour la culture et l’Art en devenant un des administrateur de la SCIC Ohé

29 -Ohe du bateau Credit GypsyStudio 2013

Claude Bourdin
52 ans

8 rue Jean Jacques Noirmand – 37000 TOURS
52 ans – Commercial dans une grande entreprise française /
Vice président de l’association Ohé du Bateau

Cher(e)s sociétaires,

Le projet d’Ohé du Bateau est une belle aventure humaine d’utopie réaliste.

Depuis la création du collectif, nous avons pu réunir des citoyens de différentes catégories socioprofessionnelles afin de travailler sur la reprise participative de  la salle historique du Bateau Ivre. Davantage que le rachat d’un lieu de spectacles, nous souhaitons créer une société coopérative d’intérêt collectif destinée à la création et à la diffusion pluridisciplinaire des arts, de la culture etde l’éducation populaire.
De plus, la SCIC Ohé sera aussi un lieu de vie convivial et innovant, avec son café culturel au cœur de Tours.
Grâce à nous tous les 1800 sociétaires, nous avons réussi une des plus importantes souscriptions de France qui permet aujourd’hui de racheter le Bateau Ivre et de pouvoir créer la SCIC Ohé. C’est une étape importante à  laquelle j’ai contribué en tant que membre actif depuis le début de cette initiative citoyenne en 2010 et comme Vice-président de l’association. La distillerie culturelle Ohé nous permet de travailler au sein de groupes de travail dit «Labos» afin de faire avancer efficacement le projet et ainsi j’ai pu participer
aux Labos Communication, Juridique et animer depuis peu celui intitulé  « accompagnement et parrainage ».
La SCIC Ohé sera bientôt propriétaire du Bateau Ivre et pourra lancer une nouvelle souscription pour attirer des nouveaux sociétaires et aussi démarcher des fondations et des entreprises afin de financer les futurs travaux du nouveau Bateau.
Dans une démarche collaborative et démocratique, je suis motivé et disponible pour apporter mon expérience du secteur privé et de celui du public pour le bien commun de la future société coopérative.
Ainsi, c’est parce que je souhaite continuer à œuvrer pour la réussite collégiale de ce projet unique que je me présente comme candidat au CA de la SCIC Ohé.
Solidairement,
Claude Bourdin

bouvet-thierry

Thierry Bouvet
53 ans
39 rue de la Miltière – 37270 Montlouis sur Loire

Pêcheur Professionnel
Membre du laboratoire « Terroir » depuis 2013

Tourangeau par choix, j’ai rejoint l’aventure du Bato en 2013, pour la 1ère distillerie.
J’y ai apprécié la cohérence de l’expression collective de nos aspirations, de nos paroles et de nos actes.
Je pense que nous sommes les auteurs de nos rêves et les responsables de nos vies, c’est pourquoi j’adhère au choix d’une démarche d’élaboration coopérative de nos décisions qui permet à chacun de s’engager à hauteur de ses disponibilités propres et d’offrir ses talents au profit de tous.
La phase de mise en œuvre du Bato représente un formidable laboratoire d’éducation populaire et un magnifique chantier d’innovation sociale et artistique.
La réussite de l’acquisition du Bateau Ivre offre l’occasion de développer notre ambition collective au-delà de la dimension culturelle, pour offrir une alternative à la résignation qui nous serait destiné.
Je souhaite continuer à participer à cette œuvre commune au CA ou ailleurs.

alain_bregeon

Alain Bregeon
60 ans
38 rue Paul Fort  37300 Joué les Tours
Electronicien (Technicien dans l’industrie puis enseignant dans l’éducation nationale)

Mesdames, Messieurs,

 Je suis depuis longtemps impliqué dans la vie associative (associations sportives, de parents d’élèves, conseils de quartiers …).

 Mes activités professionnelles prendront fin le 30 novembre 2016. A partir du 1 décembre 2016 j’aurai de nombreuses disponibilités et j’ai prévu de continuer à m’impliquer dans le milieu associatif.

 Il existe de nombreuses associations sur Tours. L’association Ohé du bateau a retenu mon attention. Ses objectifs  « Le Nouveau Bato sera un lieu de vie, d’arts, de cultures et d’éducation populaire, … » en font à mes yeux un projet original qui mérite d’aboutir.

 Je m’intéresse depuis plusieurs années à l’aventure d’Ohé du bateau et de façon plus active depuis juin (sociétaire, participation à des réunions …).

 Faire vivre une association demande beaucoup d’énergie. C’est encore plus vrai lors de la phase de création. Je souhaite en fonction des besoins de la future SCIC et de mes compétences m’impliquer sous une forme ou une autre.

 Pour ces raisons, je fais acte de candidature au CA d’Ohé du bateau dans la catégorie citoyen.

                                                                                               A bientôt,

                                                                                              Bien cordialement,
                                                                                              Alain BREGEON

philippe-chalumeau
Philippe CHALUMEAU

53 ans
29 bis rue du cygne  –  37000 TOURS
Médecin

Particulièrement sensible au développement transversal et pluridisciplinaire de l’action culturelle, vecteur majeur d’intégration et de vivre ensemble, la coopérative Ohé! est de ce point de vue exemplaire, par l’énergie qu’elle développe, et les valeurs citoyennes qu’elle porte.

J’ai rejoint le conseil d’administation en 2015, et suis candidat et disponible pour poursuivre mon implication dans cette belle aventure.

Médecin généraliste urgentiste, co fondateur entre autre de la Maison médicale de garde de Tours, mais aussi, musicien amateur, mon expérience professionnelle et associative en matière de gestion et de développement de projets, ainsi que mon amour du travail collectif, bienveillant et partagé, sont mes principaux atouts que je souhaite continuer de mettre, à la disposition d’Ohé!

portrait-2016-_nb

Benjamin Dubuis
35 ans
61 rue Gambetta – 37700 Saint Pierre des Corps
Photographe

Secrétaire de l’association Ohé du Bateau

J’ai vécu dans cette salle certaines de mes premières émotions musicales. Depuis 5 années, elle continue de me faire vivre de belles rencontres et une aventure humaine d’une valeur inestimable.

Je suis fier en tant que secrétaire de cette association, d’avoir porté avec toute cette équipe ce projet jusqu’à ce lundi 17 octobre 2016 et la création de la coopérative culturelle Ohé !

Le bateau est sauvé, mais il reste encore énormément de challenges à relever pour pouvoir écrire sa nouvelle histoire collective, à commencer par une période de travaux à gérer, afin de concrétiser le projet architectural présenté en juin dernier, et qui a donné l’eau à la bouche à toutes et tous.

Je souhaite continuer à m’investir afin que chaque sociétaire dans sa diversité puisse trouver sa place dans ce projet en tant qu’organisateurs d’événement, ou en tant que public.

Comment en effet gérer cet outil à taille humaine, afin que le nouveau bateau puisse être un moyen de se réapproprier le terme « entreprendre » tout en replaçant l’homme au coeur de l’économie.

Conjuguer culturel et social, convivialité et proximité, insister sur sa place dans le quartier, dans la ville.

Cette idée de coopérative culturelle est belle, et il faut maintenant la faire vivre.

4 -Ohe du bateau Credit GypsyStudio 2013

Christophe Dupin
47 ans
42 rue Jolivet – 37000 TOURS

Professeur en Sciences Économiques et Sociales
Vice Président de l’association Ohé du Bateau
Mobilisé depuis la création de l’association Ohé du Bateau en 2010, j’ai participé à toutes les étapes du projet en tant que l’un des deux Vice-Président de l’association « Ohé du Bateau ».

Je me suis particulièrement intéressé à inventer le futur de ce lieu, en réfléchissant à la place que pourrait prendre les citoyens, les spectateurs dans un lieu culturel qui ne ressemblerait pas à ce qui existe déjà par ailleurs. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer une « Distillerie culturelle » animée et agitée par des Labos dans lesquels toutes les personnes intéressées pourraient participer activement à l’élaboration de la vie de ce lieu.

J’anime le Labo Cinéma qui a participé à l’élaboration de la première Distillation en 2014. Ce Labo Cinéma a aussi préparé une « Distillation Cinématographique » qui a dû être annulée en 2015 faute de l’autorisation pour disposer de la salle.

Je suis l’animateur du Labo juridique qui a travaillé au choix de la structure juridique la plus appropriée pour créer et faire vivre ce lieu ainsi qu’à l’élaboration des statuts juridiques de cette « SCIC Ohé ! »

C’est pour poursuivre l’invention de ce lieu unique au cœur de la ville, sa concrétisation et sa réussite au niveau économique, social, culturel et humain que je me propose d’être candidat au CA de la « SCIC Ohé ! ». Je suis bien conscient de la difficulté de ce challenge. J’aimerais poursuivre ce travail en participant à la mise en route de cette entreprise coopérative et faire que les 1700 sociétaires actuels et ceux qui vont nous rejoindre soient fiers d’en faire partie.

Par ailleurs, j’enseigne les Sciences Économiques et Sociales et je suis responsable d’une option Cinéma Audiovisuel dans un lycée ; j’ai une bonne expérience du monde associatif et je suis un citoyen engagé.

gille-gautiers

Gilles Gautier
63 ans
145 rue Georges Sand – 37000 Tours
Retraité en Informatique
Trésorier adjoint de l’association Ohé du Bateau

 

Sensible au devenir du Bateau Ivre, une salle importante à mes yeux dans l’environnement culturel tourangeau, j’avais participé à la première levée de fonds en 2011, et je m’informais régulièrement des travaux du Collectif Ohé du Bateau.

Mon statut de retraité m’octroyant plus de temps libre, j’ai décidé de proposer mon aide au Collectif Ohé du Bateau à l’occasion du lancement de la souscription de parts sociales en février 2016.
Je trouve ce projet passionnant, dont l’objectif est de faire vivre à Tours un lieu de culture et d’échange ouvert au plus grand nombre, qui sera un lieu d’expression notamment pour les nombreuses associations et compagnies artistiques et culturelles locales.
Par ailleurs, j’adhère complètement aux valeurs sur lesquelles s’appuient les travaux du Collectif Ohé du Bateau, et bientôt ceux de la SCIC OHE ! : solidarité, confiance, partage, transparence, initiative citoyenne. Des valeurs qui m’apparaissent de plus en plus précieuses et vitales dans le monde actuel.

Pour ces raisons, et dans la continuité de mon engagement actuel au sein de Ohé du Bateau, je me porte candidat au futur Conseil d’Administration de la SCIC Ohé! dans la catégorie des Citoyens

carole-lebrun
Carole Lebrun

43 ans
8 rue Jean-Jacques Noirmant, 37 Tours
Enseignante en Lettres et Théâtre
Membre du laboratoire « Terroir »

Inventer
Transmettre
Partager

Trois mots en forme de devise pour rejoindre la belle aventure portée par le  collectif Ohé !,

Pour Inventer de nouvelles façons de promouvoir le spectacle vivant, de défendre la création artistique et culturelle dans toute la gamme de ses possibles,de mettre les personnes au cœur d’un échange entre artistes et spectateurs, petits ou grands, jeunes ou moins jeunes …

Pour Transmettre la passion pour la découverte et l’échange, pour mettre à profit des compétences acquises au cours d’un parcours professionnel où la question de l’éducation populaire est sans cesse posée, pour donner envie à ceux qui viendront rejoindre l’aventure demain qu’elle se prolonge et se réinvente sans cesse, dans une envie de contribuer à entretenir la mémoire des premières années d’Ohé !
Pour faire rimer partager avec convivialité, dans une volonté concrète de mettre nos saveurs et nos couleurs au cœur du futur café culturel, lieu de retrouvailles au sein d’une société en manque de liens et de sens …
Trois raisons pour candidater au sein du CA de la future SCIC Ohé !
sam-lorilleux

Samuel Lorilleux
44 ans
9, Place de la Cathédrale – 37000 Tours
Directeur d’établissements du secteur de l’intervention sociale

 

Madame, Monsieur,

En vue de la prochaine assemblée générale d’Ohé du bateau, fixée le 17/10, j’ai le plaisir de vous informer que je souhaite me porter candidat à un poste d’administrateur de la SCIC Ohé!

Directeur, depuis septembre 2012, d’établissements du secteur de l’intervention sociale, je suis responsable d’un ensemble de sites et de dispositifs répartis sur trois départements et deux régions (Indre-et-Loire, Indre et Vienne). J’ai sous ma responsabilité une soixantaine de salariés et je suis chargé de la stratégie opérationnelle mais aussi du suivi et de l’évaluation des actions. Je représente l’ensemble des structures auprès des autorités et des partenaires et je suis responsable de l’ensemble des enveloppes budgétaires.

Je souhaite aujourd’hui mettre mes compétences et mes connaissances au service du magnifique projet d’Ohé du bateau. Passionné de musique, de cinéma, de littérature et d’arts sous toutes ses formes je ressens le désir fort de m’impliquer au service d’un projet pour lequel émancipation, éducation populaire, diversité culturelle et engagement ne sont pas de vains mots.

Le combat du collectif pour faire revivre ce lieu emblématique de la vie culturelle tourangelle est, depuis des années, admirable ; plein d’abnégation, de rencontres et d’une volonté collective sans faille. C’est cet état d’esprit qu’il faudra préserver au sein de la SCIC, et chaque administrateur devra en être garant.

La mise en oeuvre du projet va être passionnante, et je souhaite contribuer, par mon investissement, à la défense et au développement des idées portées jusqu’ici pour un lieu ouvert, alternatif, solidaire où toutes les formes de création ont leurs places.

Marie Hélène Merceron
52 ans

308 Rue Victor Hugo –  37000 TOURS
Professeur de Lettres / Histoire Géographie

 

Mesdames et Messieurs les sociétaires,

Je suis candidate au CA de la SCIC Ohé ! dans la catégorie citoyens.

Je suis tourangelle, j’ai 52 ans, mariée et mère de trois grands enfants. J’enseigne les lettres et l’Histoire Géographie dans un lycée professionnel à Tours.

Je fréquente très régulièrement les lieux culturels régionaux, CDRT, Cinéma les Studios, le Temps Machine, le château de Tours … J’ai, en son temps, beaucoup fréquenté le Bateau Ivre, et mon mari, aujourd’hui régisseur général à fait ses débuts avec Gisèle au début des années 80.

Voila pour mon CV ! Pour ce qu’il est de l’expérience attendue dans la gestion des organisations, je n’en ai pas. J’ai siégé au CA du lycée où je travaille, et en tant qu’enseignante, j’ai l’habitude de travailler en équipe et de mettre en place des projets transdisciplinaires chers à notre ministre.

En 2015-2016, j’ai organisé , grâce à des financements de la Région, un traceseurope à Bruxelles autour de la BD et un projet Lycéens Citoyens « la logistique et les métiers du spectacle » avec comme partenaire le Grand Théâtre de Tours et le Parc des expositions.

Je suis également coordinatrice du dispositif Lycéens au Cinéma qui engage plus de 200 élèves au Lycée.

J’ai aujourd’hui le temps de m’investir dans un projet extraprofessionnel et très envie de participer à l’aventure Ohé !

Merci de l’attention portée à ma candidature.

bruno-olivier
Bruno Olivier
65 ans
95 bis Boulevard Heurteloup – 37 000 TOURS

Chef de service – Banque
Membre du CA Ohé du Bateau

Administrateur sortant de l’association « Ohé du Bateau », je suis candidat au conseil d’administration de la SCIC pour poursuivre la finalisation de notre projet collectif en cette nouvelle phase de transformation et de lancement des activités d’«Ohé! »

J’ai œuvré, lors de la période constituante, au sein du Labo juridique et financier.

 Un nouveau contexte s’ouvre de réalisation des travaux et d’animation de notre coopérative dont j’aspire à partager la responsabilité d’orientation stratégique et de gestion.

 Engagé pour la démocratie participative et le bien commun, pour la liberté d’expression et l’indépendance des médias, je me sens pleinement acteur de notre collectif initiateur d’autonomie économique et porteur d’innovation citoyenne et culturelle.

 Nos modes originaux de fonctionnement et la conduite positive du projet vont se poursuivre et se renouveler avec le nombre grandissant de nos sociétaires. C’est une dimension prioritaire de notre action pour la culture.

Au sein du collège des citoyens, je souhaite pouvoir contribuer à porter l’énergie créative et collaborative des acteurs du territoire.

Comme aujourd’hui, impliqué dans la vie locale, je peux aussi apporter à l’équipe mon expérience professionnelle acquise dans le domaine de la banque mutualiste.

 Je souhaite faciliter également le partage de relai pour permettre d’ici deux ans le renouvellement des responsabilités et l’accueil de nouveaux administrateurs pour que vive et se perpétue la place de chacun(e) au service de la diversité des arts et de la culture.

 Bien solidairement,

Le 06 octobre 2016

nora_primus

Nora Primus
29 ans
71 rue de la Scellerie – 37000 TOURS
Chargée de mission DLA et DUNAR

Cher collectif,
Lors de la dernière assemblée générale exceptionnelle vous avez lancé un appel à candidature pour rejoindre le conseil d’administration de la SCIC.
Ce projet collectif et ambitieux éveille en moi un grand intérêt. L’idée de faire vivre aux côtés de personnes morales et des institutions une salle de spectacle mythique est une aventure que je souhaite rejoindre.

Les efforts développés par le collectif, ont permis de réaliser la plus grande collecte participative de France, les compétences des personnes ressources soutenant le projet ont construit une proposition de réaménagement du bateau rendant cette future salle unique.

Bien que trop jeune pour avoir vécu l’âge d’or du bateau, participer à sa renaissance m’enthousiasme.
Bénévoles au service de différents projets (soutien scolaire, associations étudiantes, cours de français pour étrangers, organisation de festival, soutien à la programmation et à la production de concerts), depuis que j’ai été en âge de le faire, j’ai décidé d’outiller ce militantisme en suivant des études d’économie spécialisées en économie sociale et solidaire.

Ainsi je contribue à des projets porteurs de sens tant au niveau personnel que professionnel.  Chargée de mission pour un dispositif de structuration de l’ESS (DLA, dispositif local d’accompagnement), j’ai pour rôle de conseiller, soutenir, orienter, analyser la situation des  structures qui font appel au dispositif afin de leur proposer les solutions adéquates à leurs besoins.

Dans le cadre de cette mission, je renforce jour après jour ma connaissance du tissu associatif local, des ressources du territoire et des outils utilisables par les structures. Précédemment responsable de la vie coopérative au sein de la Nef, nous avons en équipe construit et fait vivre la gouvernance au sein de cette coopérative de plusieurs milliers de personnes. J’avais également pour rôle de favoriser l’engagement de tous, de développer des espaces favorisant l’implication et la participation.

Présidente fondatrice d’une association culturelle depuis 2 ans, j’ai, grâce à cette expérience, affiné ma connaissance du secteur culturel, découvert les rouages de l’intermittence, appréhendé les exigences administratives pour l’organisation de spectacles. Au delà de la connaissance du secteur culturel, ce sont également les enjeux de la coordination d’une expérience collective que j’ai pu éprouver: mobiliser, communiquer, gérer…

Le grand intérêt que je porte au projet Ohé du bateau, combiné à l’envie de mettre au service d’une aventure audacieuse mon expérience, me font candidater à l’entrée au sein du conseil d’administration de la SCIC Ohé. Disponible pour vous rencontrer et motivée pour commencer dès à présent à contribuer au projet n’hésitez pas à me solliciter. Au plaisir de construire demain la vie de ce lieu culturel collectif d’un genre nouveau, je vous souhaite mes coopératives salutations.

agnes-thibal
Agnès Thibal

42 ans
84 rue Avisseau, 37 000 TOURS
chargée de mission / Cadre territorial

Mesdames et messieurs les sociétaires,

Je ne fais pas partie des historiques qui portent cette aventure depuis le début ni même de ceux qui ont fréquenté assidument le Bateau Ivre. Je suis plutôt de celles et ceux, de plus en plus nombreux au fil de mois, qui se sont reconnus dans ce projet incroyable et dans l’élan citoyen qui le porte et les valeurs positives qu’il incarne : par exemple le partage, la curiosité, la créativité, la convivialité, la responsabilité …

Comme vous, je crois à la réussite du projet du collectif Ohé du Bateau et je souhaite aujourd’hui y apporter ma contribution.

Pendant une dizaine d’années, je me suis pleinement investie dans la vie de la cité en tant qu’élue, d’abord au conseil municipal de Tours puis au Conseil régional en tant que Vice-Présidente. J’ai choisi de prendre mes distances par rapport à la vie politique mais je reste fidèle à mes convictions et engagements écologistes : ils sont totalement en phase avec le projet du Bateau.

En 2012, dans le cadre de mes fonctions professionnelles à l’agglomération, j’ai porté le projet de création de la première SCIC d’Indre et Loire : la coopérative d’autopartage Autociti devenue Citiz Tours et je participe depuis au développement de cette coopérative pour le compte de la communauté d’agglomération.

J’ai longtemps été active dans l’ensemble de musique ancienne Philidor, dont j’ai été vice-présidente. Je suis aujourd’hui simple adhérente de l’association Auprès de ma Doulce (Ensemble Doulce Mémoire), toujours dans le domaine des musiques anciennes.

Je souhaite mettre aujourd’hui cette expérience multiple au profit de notre magnifique aventure.

Agnès THIBAL

audrey-berouard

Audrey Berouard
26 ans
Comptable et co-gérante (mandat social) d’Artefacts

Cher(e)s membres du collectif,

En prévision de l’assemblée générale du 17 octobre 2016, je vous présente aujourd’hui la candidature de la coopérative d’activité et d’emploi ARTEFACTS, représentée ici par Mme Berouard Audrey pour un siège au sein du conseil d’administration de la SCIC OHE, dans la catégorie entreprises et comités d’entreprise.

Plusieurs de nos coopérateurs/coopératrices œuvrent activement et depuis longtemps, à titre individuel, avec vous pour donner vie à ce projet de grande envergure que promet d’être Ohé du Bateau. Lors d’un C.A d’Artefacts en 2015, ils et elles ont tenu à mobiliser notre collectif autour de cette belle aventure, ils/elles ont mis tellement de passion pour en parler, que nous en sommes unanimement sorti(e)s convaincu(e)s, plein d’attente et d’espoir de réussite concernant ce projet. Notre engagement collectif s’est traduit par la souscription de 17 parts sociales, un geste fort, qui se voulait être plus que symbolique, parce que désormais, nous nous sentions concerné(e)s.

Présenter notre candidature aujourd’hui, est une démonstration que nous souhaitons à présent, au-delà de l’aspect purement financier des parts sociales, nous investir pleinement dans le projet. Nous sommes à la fois motivé(e)s par la vocation du lieu ( lieu artistique pluridisciplinaire) et par le mode de gouvernance du projet, sous forme de SCIC, fondamentalement très proche de celui d’ARTEFACTS. Nous nous reconnaissons dans les valeurs que portent OHE, notamment celle de la co-construction et l’ouverture à l’expérimentation, loin des carcans traditionnels dans lesquels peuvent parfois s’enfermer les lieux culturels.

Nous pensons pouvoir apporter notre « pierre à l’édifice », en partageant notre expérience et notre savoir en tant que SCOP, notamment sur les dimensions juridiques et administratives. Cela étant, nous souhaitons évidemment partager notre vision de la culture.

Toujours dans une logique de collaboration permanente, si aujourd’hui je me présente comme représentante physique d’Artefacts pour cette candidature, sachez que derrière, c’est un groupe entier de personnes qui souhaite s’impliquer dans ce projet.

A la relecture de cette lettre de motivation, il est clair que je manie mieux les chiffres que les mots, mais j’espère néanmoins, avoir su vous convaincre du bien-fondé de notre candidature.

Audrey Berouard

beuager-christophe
Christophe Beauger
43 ans
146 rue Edouard Vaillant – 37000 Tours
Gérant de la SCOP , SCOP’M

Je vous confirme  ma candidature au CA de la SCIC Ohé.

Je suis le gérant de la SCOP,  SCOP’M Co connu sous le nom de l’ Auto-Moto Ecole Kangouroute.

Il y a 4 ans, la SARL Kangouroute à été mis en liquidation.

J’ai mobilisé mes collègues pour reprendre la société mais en SCOP.

Pourquoi une SCOP ?…..pour la même raison qu’une  SCIC.

Pour LE PARTAGE, L’ ECHANGE, L’ECOUTE, L’ESPRIT D’ EQUIPE, ETRE TOUS RESPONSABLE DE NOTRE AVENIR ET DE FAIRE AVANCER LE NAVIVRE ENSEMBLE…..

Pour moi une société ou le CA d’une société, c’est  un groupe de personne venant de milieu différent mais défendant un projet commun, partageant ses connaissances, son expérience professionnelle, son expérience de vie pour faire GRANDIR, FAIRE AVANCER UN PROJET.

Je suis un enfant de Kangouroute car j’y ai passé tous mes permis. Le premier j’avais 16 ans et j’en ai 43 aujourd’hui.

Dans mes yeux, Kangouroute et le Bateau Ivre ont toujours été associé car les 2 structures sont spéciales. Elles ont toutes les 2 marquées la ville de Tours par leur originalité et ce n’est pas pour rien qu’elles partagent le même bâtiment depuis presque 30 ans maintenant.

Politiquement nous défendons la même chose, géographiquement nous vivons le même lieu.

J’ai très envie de défendre le bateau ivre, de lui apporté mon expérience, ma maturité mais surtout de vivre une AVENTURE HUMAINE avec des personnes qui ont le même but….de le faire GRANDIR et qu’il soit UN LIEU DE RENCONTRE, DE PARTAGE….UN LIEU DE VIE SOUS LE SIGNE DE L’ART QUELQU’IL SOIT.

Bien à vous

Kevin Turpeau
36 ans
Associé fondateur de la SAS Point Cédille, agence de communication et relations publiques

Membre du labo Communication

Citoyen tourangeau ayant rejoins le collectif il y a 6 ans, j’ai tantôt investi des idées, des bras ou des savoirs-faire dans cette aventure humaine.
La raison principale de mon engagement était l’idée de faire sans réclamer : s’organiser entre citoyens pour non pas sauver un lieu de culture mais le racheter pour en inventer un nouveau. Essayer de dépasser une logique de culture systématiquement subventionnée. Cette idée est restée le leitmotiv de mon engagement, encore plus aujourd’hui.

Aujourd’hui, l’association se transforme en société coopérative. C’est à dire que l’objectif de rentabilité est nécessaire, des engagements moraux s’additionnent aux engagements financiers de manière plus transparente. En tant qu’entrepreneur (je suis associé d’une société de communication et suis travailleur indépendant depuis de longues années), ces problématiques de gestion m’intéressent naturellement. Étant persuadé de sa cohérence, j’ai hâte de contribuer à la concrétisation d’une idée « DIY » et de la confronter à la réalité économique.

Pendant 6 ans, j’ai proposé mes services et ma vison de la communication dans le laboratoire communication. Stratégie, affiche, flyer, dossier, site web, etc. J’ai mené ce travail bien qu’associatif de la manière la plus professionnelle et responsable que j’ai pu. Les limites de l’associatif et du bénévolat sont bien réelles. En terme de temps et de savoir-faire, les choses auraient pu être mieux faites.
Dans ce soucis de réalisme, je ne pense pas qu’il faille continuer à aborder cette mission de manière bénévole, tout comme le travail d’architecte ou d’expert comptable. Les enjeux sont importants et 1800 sociétaires nous font désormais confiance. Pour être transparent ; oui je peux proposer avec cohérence les services de mon entreprise, et non, je ne m’opposerai pas aux services d’autres professionnels compétents.

Dans cette optique je me présente au conseil d’administration de la SCIC Ohé ! dans le collège Entreprises/CE.
Je désire assister au pilotage de la coopérative avec toute l’éthique originelle du collectif.
Je désire peser sur les décisions d’orientation de la coopérative.
Je désire m’investir dans le fonctionnement quotidien de la coopérative.
Je m’opposerai aux décisions que je jugerais non réalistes économiquement.

Amicalement,

Kevin Turpeau, pour la SAS Point Cédille

eric-gross-head-render1

Eric Gross
54 ans – PDG de ZenViewStudios – RG2,SAS
Membre du labo Communication

 

A bord depuis septembre 2015.

 

Embarqué dans l’aventure (re)naissante depuis le perche Vendômois, par une Amie féru d’associatif qui m’a initialement intéressée au projet de reprise. Le projet me semblait un magnifique pari portant une vision du monde qui me parlait très fortement. Je me suis rapidement impliqué en venant à Tours chaque semaine et parfois bien plus lors de divers événements.

Je suis entrepreneur et j’ai une formation d’ingénieur en électronique, informatique, acoustique et aussi ingénieur du son, mon premier métier. Je dirige donc depuis longtemps une Société Anonyme aujourd’hui devenue SAS, qui est la forme juridique choisi aussi pour la SCIC.

J’ai de longues années fait de l’informatique et créé des logiciels avec des équipes, mais depuis trois ans j’ai dévié mon parcours pour revenir à ma passion musicale et créer un nouveau projet de Studio d’enregistrement de musique. D’abord nomade, celui-ci est aujourd’hui sédentaire à Saint-Agil dans le Loir et Cher (41) pas loin de Vendôme. Je construis à présent, ce studio et je me suis progressivement  investi en tant que entrepreneur de rénovation et construction…

J’ai particulièrement contribué au labo communication tant sur le fond que sur la forme ayant moi-même promu et marqueté de nombreux produits et projets. Ma bonne compréhension du juridique, ma fait participer à la rédaction des statuts. De plus, j’apporte des connaissances du traitement acoustique et de la sonorisation des salles.

J’organise maintenant dans le cadre de mon activité des concerts en milieu rural, avec des problématiques de lieux de diffusions, de dates de concerts, et/ou d’organisation de petites tournées etc… Les préoccupations de communication nécessaire à assurer l’affluence et le succès de ce type d’événements font parties intégrantes de mon activité.

Le bateau s’intègre donc parfaitement à ma vision bienveillante de la culture et du développement de la diversité artistique.

Je fais acte de candidature en tant que sociétaire dans la catégorie entreprise, pour mettre au service de ces objectifs mes savoirs faire.

 

Eric Gross

208 -Ohe du bateau Credit GypsyStudio 2013

Franck Mouget
47 ans
Les Pierrets – Chemin de la Mare – 37100 TOURS
Agitateur en espace publique

 

Mesdames, Messieurs les sociétaires;

 

il y a 6 ans de cela, je « déclarais ma flamme » au Bateau Ivre suivi par de nombreuses citoyennes et citoyens.

 

Ainsi, nous avons constitué l’association Ohé du Bateau dont je suis devenu le président, nous créant alors la perpective d’insufler ensemble un « second souffle » à cette salle, pièce essentielle du patrimoine et du paysage culturel tourangeau.

Par cette initiative citoyenne, nous avons pendant des années persévérer  pour montrer la pertinence de ce dessein commun de contribuer au développement de la diversité culturelle et artistique, de participer au partage des valeurs humaines qui puisent leurs racines dans l’éducation populaire et l’économie sociale et solidaire.

 

Ensemble, nous avons mutualisé nos savoirs faire et conjuguer nos énergies, donnant naissance à la perpective d’entreprendre autrement par la création d’une société coopérative d’intérêt collectif et à travers elle la permanence d’une utopie d’avenir.

 

Aujourd’hui, par ce courrier, il me semble légitime de présenter ma candidature dans le cadre de  l’élection du CA de la SCIC en formation, avec ce soucis constant qui m’anime: continuer à relier « nos paroles à nos actes « , et à façonner un « Nous extensible » dans cette volonté de prendre soin de tous et de chacun en même temps.

 

Je vous soumets donc cette candidature afin de pouvoir continuer à participer plus activement et plus efficacement encore à cette aventure unique en bien des points, et dont il faudra assurer la continuité avec responsabilité et altruisme pour qu’elle puisse encrer sa démarche participative, transversale et coopérative dans les réalités de la cité.

 

Je serai fier de pouvoir parfaire mon expérience de coordinateur à vos côtés et d’accompagner avec bienveillance le plus grand nombre vers un « cap de bonnes espérances », celui de croire qu’il est encore et toujours possible de vivre ensemble dans la rencontre,l’échange et le partage.

 

Bien solidairement.
                           Franck MOUGET

  1. Boussion

    12 octobre

    Bravo à vous pour cette nouvelle et belle aventure.
    Hospitalisé en chambre stérile jusqu’au 23 octobre je n ai pu vous donner une procuration.
    Sachez que je vote pour vous tous à l’unanimité.
    Co-propietairement
    Didier Boussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *